Calorifugeage industriel et tertiaire : quels sont les meilleurs matériaux à utiliser

Calorifugeage industriel

Dans le secteur industriel, les déperditions d’énergie peuvent entraîner des coûts majeurs. Il est donc important de procéder à une complète isolation des tuyauteries au moyen de matériau calorifuge. Venant recouvrir les canalisations en intérieur comme en extérieur, les isolants utilisés sur les sites industriels permettent de réaliser des économies d’énergie très importantes. En améliorant l’efficacité énergétique d’un site, le calorifugeage constitue une solution adaptée pour obtenir de meilleures performances environnementales et limiter les dépenses en matière de transport des fluides chauds ou froids.

Les méthodes industrielles de calorifugeage

Il est possible de calorifuger une tuyauterie industrielle et tertiaire en utilisant divers procédés. Il est recommandé de passer par une entreprise certifiée RGE pour effectuer de tels travaux. D’une part, l’isolation thermique effectuée sera ainsi aux normes pour un résultat optimal et une diminution visible des pertes de chaleur. D’autre part, l’appellation RGE est demandée pour pouvoir prétendre à des dispositifs de financement dans le cas de travaux de rénovation énergétique. Pour toute opération, le principe est de supprimer tous les ponts thermiques causant des déperditions de chaleur au niveau des tuyaux. En fonction des fluides transportés, du type et de l’épaisseur des tuyaux, les méthodes utilisées varient. Elles peuvent impliquer le recours à une coquille en laine de roche, des manchons ou des coudes, mais également pour les finitions la pose de feuilles d’aluminium, de PVC ou encore de tôles Isoxal. Dans tous les cas, l’isolation thermique dans l’industrie et le tertiaire est une source importante d’économies d’énergie.

Les matériaux isolants pour fluides chauds

Le recours à un isolant thermique de qualité est indispensable. Doté d’une faible conductivité thermique, le matériau choisi va contribuer à réduire fortement les fuites ou les entrées de chaleur autour des tuyauteries industrielles. La réglementation prévoit des classes de calorifugeage allant de 1 à 6 pour ces matériaux, les classes 4 à 6 étant conseillées dans le domaine de l’industrie. Pour les tuyaux transportant des fluides chauds, deux types de matériaux isolants sont utilisés, à savoir les laines minérales et les manchons en mousse élastomère. Les laines de verre, de roche ou constituées de fibres naturelles entrent dans la première catégorie. Elles peuvent se présenter sous forme de coquilles, de rouleaux ou de matière projetable, avec des fixations et des finitions variées. Leur épaisseur et leur densité s’adaptent aux tuyaux à recouvrir. Les manchons en mousse élastomère sont collés avec des bandes adhésives. Ils peuvent être employés pour l’isolation thermique de tuyaux à haute température.

Les matériaux isolants pour fluides froids

Les tuyauteries industrielles destinées aux fluides froids ont elles aussi besoin de protections thermiques adaptées. Il est important d’éviter les écarts de température entre les tuyaux et l’extérieur pour se prémunir des risques de dysfonctionnements. La corrosion des canalisations est aussi à craindre sans un isolant de qualité. Concernant le choix des matériaux, les options sont nombreuses ici. Il est possible d’avoir recours à des coquilles en mousse polyuréthane, en Styrofoam, en mousse phénolique ou en Foamglas pour recouvrir les tuyauteries. Des manchons souples en mousse élastomère peuvent s’adapter facilement à toutes les formes de tuyaux. La mousse polyuréthane projetée est employée quant à elle dans les endroits difficiles d’accès.


Cave enterrée
Agrandissez facilement votre maison