Caractéristiques des plaques de plâtre : types, utilisations et coûts

La plaque de plâtre est un matériau constitué de deux feuilles de carton qui servent de renfort, au milieu duquel est enfermé un noyau de plâtre de carrière. En fonction des performances que l’on veut donner au panneau, le noyau central en plâtre est ajouté avec d’autres matériaux, de manière à devenir de temps en temps résistant à l’humidité, au feu, au bruit, à la chaleur, etc. et donc apte à la fabrication de panneaux hydrofuges, ignifuges et isolants thermiques.

Grâce à sa grande polyvalence, la plaque de plâtre est aujourd’hui l’un des matériaux de construction les plus utilisés dans la construction légère. Sa diffusion est également due à l’abondance des gisements de gypse, fréquents surtout en Italie. Le matériau a été inventé et breveté aux États-Unis à la fin du XIXe siècle, où il a été spécialement développé comme structure de revêtement pour les bâtiments locaux traditionnels en bois.

Elle est ensuite apparue en Europe dans la première moitié du siècle dernier et s’est surtout répandue dans les pays nordiques, où il existait des traditions constructives similaires. En Italie et dans les autres pays de la zone méditerranéenne, le grand succès est venu des années soixante. Au fil des années, elle a considérablement évolué, tant pour la construction des dalles que pour leur installation, pour laquelle des accessoires et compléments spécifiques ont été inventés.

Les caractéristiques des plaques de plâtre

Les plaques de plâtre peuvent être achetées en différentes tailles, à découper en fonction de l’utilisation, et en différentes épaisseurs. Pour les murs, par exemple, les épaisseurs moyennes utilisées sont d’environ 8 à 10 cm (comme celles d’une cloison de séparation), tandis que pour les faux-plafonds, on utilise des épaisseurs très réduites d’environ 1 à 2 cm. En Italie, cependant, l’épaisseur la plus courante des panneaux est d’un demi-pouce, c’est-à-dire 12,5 mm, que l’on trouve généralement dans les magasins de bricolage.

Le poids des dalles varie évidemment selon les différents types ; en moyenne, une dalle de sandwich d’environ 10 cm d’épaisseur pèse entre 7 et 9 kg par mètre carré. Les panneaux ayant des propriétés particulières, comme l’ignifugation ou l’hydrofugation, peuvent peser plus de 10 kg par mètre carré.

La densité du matériau varie en fonction des additifs utilisés pour attribuer les différentes propriétés. En moyenne, cette densité est d’environ 800 kg par mètre cube. Les dalles ont également une grande résistance à la flexion, à tel point qu’elles peuvent également être utilisées pour réaliser des structures et des murs courbes. La résistance mécanique est également appréciable, à tel point que les plaques de plâtre peuvent également être utilisées pour fabriquer des bibliothèques ou des murs équipés et sont donc capables de supporter des poids modestes.

Des faux plafonds aux murs : les différentes utilisations des plaques de plâtre

Les utilisations de la plaque de plâtre sont nombreuses et sa pose ne nécessite que quelques opérations de finition, consistant essentiellement à combler les trous laissés par les chevilles de la structure porteuse, à poncer et à peindre, bref, tous travaux qui peuvent être réalisés même sans l’intervention d’un ouvrier qualifié. Les plaques de plâtre peuvent être facilement enlevées et jetées à tout moment.

Dans l’environnement domestique, les panneaux standard sont généralement utilisés, à l’exception des environnements à forte présence d’eau et de vapeur, tels que les salles de bains et les cuisines, où les panneaux hydrofuges sont préférables, mieux encore si l’on y ajoute un pare-vapeur en aluminium.

L’une des grandes qualités des plaques de plâtre est qu’elles peuvent être facilement découpées et transformées. Elles sont donc particulièrement adaptées aux applications de bricolage pour créer des faux plafonds, des cloisons, des contre-murs ou des meubles fixes.

Les plaques de plâtre peuvent également être utilisées pour insonoriser l’environnement. À cette fin, la cavité est remplie de matériaux aux propriétés insonorisâtes, tels que la laine de roche, la laine de verre ou le liège. Ces matériaux confèrent également aux feuilles d’excellentes propriétés d’isolation thermique. Une autre utilisation fréquente est la réalisation de contre-murs pour résoudre les problèmes de moisissures et de condensation. Les panneaux de placoplâtre doivent cependant être combinés dans ce cas avec des plaques de polystyrène expansé.

Certains inconvénients à signaler

Compte tenu des nombreux mérites que nous avons examinés, la plaque de plâtre présente également quelques inconvénients. Tout d’abord, les draps ont tendance à s’embarquer facilement et à “bosseler” s’ils sont frappés.

L’une des difficultés les plus fréquentes consiste à suspendre aux panneaux les étagères, les éléments muraux, les lustres ou le support de télévision. Ces utilisations ne sont pas impossibles, mais des prises spécifiques doivent être utilisées à cette fin et non le type commun. Ces bouchons sont les bouchons de parapluie car, une fois introduits dans le trou et dépassant l’épaisseur du panneau, ils élargissent les deux ailes dont ils sont équipés et empêchent la sortie sous le poids de l’objet ancré. Bien sûr, quand on parle d’étagères, d’armoires ou de lampes, il faut s’assurer qu’elles n’ont pas de poids.

Veuillez noter que même si les panneaux de placoplâtre conviennent à toute personne capable de faire du bricolage, vous ne devez pas penser que cela suffit pour diviser une pièce en deux plus petites, par exemple. Cependant, lorsqu’une cloison en plaques de plâtre est réalisée, les surfaces intérieures des pièces et leurs ratios d’aéra-illumination sont modifiés, il est donc nécessaire de communiquer la variation à la municipalité, en présentant un Cilla signé par un technicien qualifié.

Plaques de plâtre : combien ça coûte ?

Le prix des plaques de plâtre varie en fonction du type de panneau et de la quantité à acheter. En moyenne, le matériel coûte entre 3 et 5 € par mètre carré, mais il faut y ajouter le coût des profilés, des rails et des montants nécessaires à l’installation, qui est d’environ 10 € par mètre carré. Si le travail avec les panneaux de plâtre est réalisé par un embossage, il faut bien sûr ajouter le coût de la main d’œuvre, de sorte que l’exécution d’une cloison de séparation coûtera environ 22 à 25 € par mètre carré, alors que pour un faux plafond, il passera à 30 € en raison de la complexité de la construction.

Conseils pour construire un échafaudage sûr
Astuces pour réaliser une chape