Comment rénover une maison à la campagne ?

Si vous devez rénover une maison à la campagne, vous vous trouverez peut-être à participer à une sorte de chasse au trésor : en effet, souvent, surtout dans les maisons laissées par ceux qui y vivent depuis de nombreuses années, vous pouvez découvrir des éléments cachés de l’architecture. Voici quelques astuces à mettre en pratique.

Découvrir les matériaux originaux

Parfois, pour des raisons diverses et insondables, les propriétaires recouvrent les matériaux d’origine en enduisant les surfaces, peut-être pour avoir un effet plus propre. Dans ces cas-là, si vous avez de la chance (c’est une chasse au trésor, vous vous souvenez ?), en grattant un peu de plâtre, vous pouvez découvrir un beau plafond de briques à mettre en valeur.

Regarder au-dessus des plafonds

Dans les vieilles maisons, et pas seulement à la campagne, on avait l’habitude de faire des faux plafonds avec la “cameraccanne” (structure constituée d’un treillis métallique soutenu par des éléments en bois et recouvert de plâtre qui était utilisée lorsque les plaques de plâtre n’existaient pas encore) ou, si elle est plus récente, avec des plaques de plâtre.

Ainsi, parfois, si vous mettez votre nez au-dessus du plafond, vous pourriez découvrir une belle structure de bois et de briques. Il faut faire attention toutefois, les faux plafonds peuvent également avoir un (léger) effet d’isolation thermique à prendre en compte. Dans certains cas, il est conseillé d’installer une isolation au-dessus du plafond.

Ouvrez les yeux sur le panorama

Dans les anciennes fermes, les fenêtres ne sont presque jamais très grandes, pour des raisons d’isolation thermique (dans la campagne, on sait qu’en hiver il fait froid) et structurelle (les structures simples en maçonnerie ne permettent pas de grandes ouvertures). Actuellement, les fenêtres et les portes ont un pouvoir isolant beaucoup plus important qu’il y a 40 ans, vous pouvez donc vous permettre d’ouvrir un peu plus la vue, surtout si vous surplombez une belle vallée. Il faut tenir compte du paysage et des contraintes antisismiques qui limitent les ouvertures, mais on peut encore faire quelque chose.

Récupérer les atmosphères

Vous vous retrouvez parfois dans des environnements impersonnels, réalisés avec des matériaux fabriqués à la campagne (qui ne résistent pas toujours à la comparaison avec les salles d’exposition pleines de matériaux innovants auxquels nous, “citoyens”, sommes habitués). Il s’agit alors de redécouvrir les matériaux du lieu, peut-être en les sortants du four local, où l’on fabrique encore des carreaux émaillés à la main dans des fours à bois. Le coût n’est généralement pas excessif, même si on le compare à d’autres revêtements sur le marché.

Se détendre

Il y a quelques décennies, le bois faisait rage partout, et plus il était lourd, plus il aimait. Maintenant, les structures plus “légères” sont privilégiées. Peut-être par un besoin intérieur de s’alléger ?

Redécouvrir les belles formes originales

Qu’est-ce qui se cache derrière ce cadre ? Et puis vous découvrez une belle fenêtre ovale donnant sur la vallée. Ce qui veut dire, bonne chasse au trésor !

Isolation acoustique : différence entre les matériaux d’isolation et d’absorption acoustique
Comment combiner l’acoustique et l’esthétique dans la construction