Construction maison: quel est le meilleur type de milieu ?

Si vous êtes arrivé sur cette page, vous êtes probablement en train de rénover ou de construire une maison et vous vous demandez : “qu’est-ce qu’un arrière-plan ?” ou “à quoi sert l’arrière-plan ?” Une fois que vous aurez établi cela, la question pour votre foyer sera de savoir “quel est le meilleur type de milieu ?”.

Avant de le définir et de vous dire quels sont les types, les caractéristiques et les critères pour choisir le bon, on voudrait commencer par vous dire ce qui n’est PAS un arrière-plan…

Substrat ou chape ?

On entend souvent dire que le terme “substrat” est utilisé à tort sur les chantiers pour définir le chape, c’est-à-dire le support sur lequel les sols seront collés.

Cependant, le “substrat” est différent du “chape”. Comme le dit aussi le mot, il s’agit de la couche située sous le chape.

L’utilisation comme synonyme de “chape” est donc incorrecte et trompeuse.

Toujours pour éviter les malentendus, la chape est également appelée “caldana” ou “cappa” ou, plus exactement, “couche de répartition de la charge”. Tous les termes qui n’identifient PAS le substrat.

Le plancher à deux couches : sous-plancher et chape

La stratigraphie voit donc le sol sur lequel les systèmes sont placés, puis la couche du substrat, qui incorpore les tuyaux et enfin une autre couche, la chape, sur laquelle vous collerez votre revêtement de sol.

Vous pouvez entendre le fond sonore de différentes manières : “allégé” ou “couche d’éclairage” ou “couche de compensation” (termes qui expliquent les fonctions de cette couche). Je l’ai aussi entendue appelée : “béton cellulaire”, “foamcem”, “argile”… des termes qui identifient les matériaux avec lesquels elle a été fabriquée.

Quel est le fond ?

Dans la stratigraphie d’un sol, le fond occupe l’espace entre le grenier et la chape. Il s’agit d’un espace “technique”, une cavité, à l’intérieur de laquelle passent les conduites électriques et hydrauliques.

Ces tuyaux doivent être fixés et arrêtés, puis recouverts d’une couche de matériau qui doit présenter certaines caractéristiques.

Dans la plupart des cas, le substrat est pompé sous forme liquide afin de pouvoir être facilement posé, c’est pourquoi il est aussi improprement appelé “auto-nivellement”.

Le contexte : quelles caractéristiques ?

Le fond sonore est un peu “Cendrillon” dans la construction d’une maison. On a presque toujours l’impression que non seulement le client mais aussi le designer n’accorde que très peu d’importance à cet élément : il est fabriqué par n’importe qui et dans n’importe quel matériau, “tant qu’il est bon marché”.

Les caractéristiques que le marché exige de l’arrière-plan sont :

► qu’il est facile à mettre en œuvre

► économique

► lumière pour ne pas surcharger le grenier

► capable d’agir comme isolant acoustique et thermique

La facilité d’installation et la rentabilité sont requises car il s’agit d’une couche “secondaire”. Il est préférable d’investir du temps et de l’argent dans la construction de la chape. Comme nous le verrons, ce n’est pas toujours le bon choix.

Conception de l’arrière-plan

Dans le cas d’un chauffage traditionnel (pas de chauffage par le sol), afin de garantir un espace suffisant pour les tuyaux, une épaisseur d’au moins 12 centimètres entre le sol et le sol fini est considérée comme nécessaire.

Comme la chape devrait avoir une épaisseur standard de 5 cm, le substrat aura une épaisseur de 7 cm. – minimum – de s’élever. Le concepteur devra tenir compte du nombre croissant de tuyaux traversant cette couche. À notre avis, il est important que le concepteur impose le choix de supports qui ne sont pas caractérisés par des affaissements et des tassements pouvant être transférés au pavage final.

Il nous est arrivé de trouver des chantiers où il n’y avait pas de couche de fondation, où l’on préférait faire une “couche unique”. Comme on le disait, on vous le déconseille.

Le revêtement de sol idéal, à mon avis, doit être posé sur une double couche (c’est-à-dire sur un support de chape) de manière à ce qu’il soit posé sur une double couche :

► Assurer une isolation acoustique appropriée

► Obtenir une meilleure isolation thermique

► Assurer une épaisseur de chape uniforme

Le sous-plancher en cas d’installation au sol

Si vous décidez de chauffer les pièces avec un système de chauffage par le sol, vous devez également tenir compte de l’épaisseur des panneaux – au moins 3,5 cm – qui seront placés sur le support. L’épaisseur totale dont nous avons besoin est donc d’environ 15 centimètres.

Dans le cas d’un système de plancher, le sous-plancher doit être le sous-plancher : planar et compact. Ces deux exigences sont fondamentales pour permettre l’installation des panneaux du système.

Bonne exécution du fond 

Même s’il n’est pas nécessaire de poser un système de plancher par-dessus, le sous-plancher doit être posé aussi plat que possible. C’est important car cela permettra d’obtenir un support uniforme pour la chape. Une fois durcie, elle doit être compacte, uniforme, résistante à la compression et dimensionnellement stable.

Elle ne doit pas percer et ne doit pas donner l’impression de céder sous le poids des opérateurs.

Quel est le poids du fond ?

Un support “standard” est un support réalisé avec un mortier allégé dont la masse est inférieure à 800 kg par mètre cube, ce qui signifie que si l’on considère une couche standard, qui dans ce cas est de 10 centimètres, le poids est d’environ 80 kg par mètre carré.

Parce que le sous-plancher doit être compact

La résistance à la compression du sous-plancher est très importante car il doit éviter de s’affaisser, ce qui causerait d’énormes dégâts au sol.

Types de substrats

Il existe différents types de substrats qui peuvent être utilisés, avec des caractéristiques, des performances et des prix différents, les principaux étant

► Substrat léger en polystyrène (légèreté et isolation thermique)

► Substrat léger avec perlite expansée (isolation thermique, légèreté)

► Substrat léger à base d’argile expansée (compacité, compressibilité et isolation thermique)

► Substrat en béton cellulaire ou en mousse de ciment (léger et économique)

Critères pour le choix du fond 

Le fond est choisi fondamentalement sur la base de trois critères :

► Résistance à la compression (densité)

► La capacité d’isolation thermique ou acoustique

► Le poids

Un support idéal est celui qui garantit une bonne résistance à la compression, une bonne capacité d’isolation et qui a un poids limité afin de ne pas surcharger le sol. 

Quelles raisons de choisir une maisons en bois : on vous dit tout !
Construction durable : des maisons écologiques pour tous les besoins