En quoi l’isolation extérieure est-elle une bonne solution ?

Isolation extérieure

Selon l’Ademe, les murs sont à l’origine de 20 à 25 % des déperditions de chaleur. Vous pouvez opter soit pour l’isolation intérieure, soit pour l’isolation extérieure pour remédier à ce phénomène. Cette dernière s’avère être la meilleure option que ce soit en rénovation ou dès la construction du chantier. L’ITE consiste à couvrir le mur d’une couche d’isolant hygrothermique. Il isole la chaleur tout en protégeant le mur des intempéries.

Dans quels cas recourir à l’isolation par l’extérieur ?

L’isolation extérieure est une solution performante pour combattre les ponts thermiques dus principalement à la discontinuité des intersections entre murs et sols par exemple. L’ITE peut être adoptée lors de la construction pour envelopper le bâtiment.

L’isolation par l’extérieur est plus économique, car se fait en une seule pose, contrairement à l’isolation par l’intérieur qui doit se faire pièce par pièce. L’ITE est également préconisé lors d’un ravalement de façade.

La technique consiste à enduire une couche d’isolant sur la surface plane. Après, il faut recouvrir le tout d’une seconde couche. Il s’agit d’un parement étanche qui consiste à protéger le mur des intempéries, mais également à lui conférer une finition esthétique.

Quels sont les différents types d’ITE ?

Vous pouvez recourir à de nombreuses techniques pour isoler votre maison de l’extérieur. Parmi les procédés les plus prisées, il y a :

        L’enduit ou le parement sur isolant : cela consiste à coller ou fixer sur la maçonnerie des plaques rigides en polystyrène ou en laine de verre.  Puis, on ajoute plusieurs couches en guise de parement décoratif, comme un enduit en mortier projeté ou encore un parement en carreaux de céramique ou pierres minces.

        Les vêtures sont une couche préfabriquée d’isolant et de parement que l’on pose sur les murs. Si elles sont faciles à mettre en œuvre, elles sont moins performantes.

        Le vêtage consiste à poser un isolant régide, puis ajouter au travers ce support un parement en plaques minces qui fera guise de revêtement. Tous les matériaux sont permis : bois, PVC, métal et céramique.

        Le bardage est une technique courante où on doit poser un isolant sur la maçonnerie au moyen d’’équerres comme support. Il faut garder une lame d’air entre l’isolant et le revêtement de façade pour éviter la condensation et la filtration d’eau.

Isolation extérieure : avantages et inconvénients

L’isolation extérieure convient à toutes les surfaces lisses, les murs comme les toitures-terrasses. Cette technique est très efficace pour supprimer les ponts thermiques puisqu’elle supprime les conjonctions dans les murs.

De plus, elle est plus pratique que l’isolation par l’intérieur puisqu’on isole une seule surface. Elle est également plus avantageuse du fait que l’isolant n’empiète pas sur votre surface habitable.

Par contre, la mise en place d’une isolation extérieure demande plus de processus administratif. Vous avez préalablement besoin d’un avis technique du CSTB. Vous devez également effectuer une déclaration de travaux ou demander un permis de construire.

Enfin, le coût des isolants pour l’extérieur est 30 % plus élevé que ceux de l’intérieur. Il faut seulement garder en tête que ce coût supplémentaire permet en même temps de rénover la façade de votre maison. 

Quels sont les avantages du bardage en fibro ciment ?
Isolation acoustique : différence entre les matériaux d’isolation et d’absorption acoustique