Publié le : 25 avril 20235 mins de lecture

Vous souhaitez en savoir plus sur la prime énergie pour les poêles à granulés ? Ces appareils indépendants de chauffage bois offrent de nombreux avantages à la fois économiques et écologiques. Ce qui explique leur éligibilité à un certain nombre d’aides financières ! On vous explique tout dans cet article.

En quoi consiste la prime énergie pour les poêles à granulés ?

Les règles régissant la prime énergie pour les poêles à granulés (ou à pellets) sont définies par l’Etat à travers le dispositif des CEE (certificats d’économies d’énergie). Ce dispositif encadre une liste d’ « obligés », à savoir les grands distributeurs, les vendeurs et les fournisseurs d’énergie. Ces obligés ont pour objectif de réaliser des économies d’énergie et de réduire les émissions de gaz à effet de serre sur l’ensemble du territoire.

Afin d’atteindre ces objectifs, ils doivent inciter les consommateurs finaux à réaliser des travaux de rénovation. Ces consommateurs finaux sont les professionnels et les entreprises. Le versement de la prime CEE est l’un des outils à leur disposition pour endosser ce rôle actif et incitatif en faveur de la rénovation. A chaque opération financée, ils reçoivent des certificats d’économies d’énergie qui attestent de la progression vers l’atteinte de leurs objectifs. Et les poêles à bois font partie des travaux éligibles !

Quels sont les avantages du poêle à granulés ?

S’il existe une prime énergie pour les poêles à granulés, c’est parce que ces appareils offrent de véritables performances énergétiques :

  • ·       Le rendement énergétique d’un poêle à pellets dépasse les 85%, ce qui signifie que la quasi-intégralité du bois utilisé lors de la combustion sont restitués sous forme de chaleur. Ce rendement dépasse celui des poêles à bûches, qui oscille quant à lui entre 70 et 85%.
  • ·       Les appareils modernes disposent de système de diffusion performants qui améliorent le confort thermique au sein du logement et permettent de chauffer la pièce plus rapidement.
  • ·       Le bois est une ressource écologique, opter pour ce type d’équipement c’est donc aussi faire un geste en faveur de la planète. A noter que le gouvernement entend également réduire considérablement la consommation d’énergies fossiles telles que le gaz ou le fioul dans les prochaines décennies.
  • ·       Le bois énergie est l’une des moins chère du marché, en comparaison du gaz et de l’électricité notamment. Le coût d’usage de cet appareil de chauffage est donc moindre.
  • ·       Grâce à ses performances, la prime énergie pour poêle à granulés n’est pas la seule aide financière dont son installation peut bénéficier !

Quelles sont les autres aides pour les poêles à bois ?

Outre la prime énergie pour les poêles à granulés, d’autres subventions et dispositifs ont été mis en place par l’Etat dans le cadre de sa politique pour la transition énergétique, comme évoqué ici. Voici une liste des autres solutions possibles :

  • ·       Cumulable avec la prime CEE, le dispositif MaPrimeRénov’ remplace le crédit d’impôt transition énergétique et les aides de l’Anah (agence nationale de l’habitat). Les ménages les plus modestes bénéficient également d’une subvention supplémentaire, MaPrimeRénov’ Sérénité.
  • ·       Certaines collectivités territoriales proposent des aides locales pour celles et ceux qui rénovent leurs habitations. Il est possible d’obtenir plus d’informations à ce sujet en se rendant en mairie.
  • ·       La TVA à 5,5% qui s’applique sur l’ensemble des équipements de chauffage à énergie renouvelable.
  • ·       L’éco-PTZ (éco-prêt à taux zéro), qui permet d’emprunter entre 10 000 et 50 000 euros (dans le cas d’une rénovation globale) remboursables sur 20 ans. Il n’est pas nécessaires de payer les intérêts de cet emprunt, puisqu’ils sont intégralement pris en charge par l’Etat.