Les questions préalables à l’installation d’un chauffage au bois

Lorsque vient le moment où vous avez décidé d’installer un chauffage au bois afin de rendre votre maison plus chaleureuse et plus conviviale, il vous faut alors vous interroger sur les questions préalables en rapport direct avec votre projet. Lieu de réserve de combustibles, conduit de fumée, le confort et la chaleur apportée par ce type de chauffage sont bien présents. Toutefois, il est plus judicieux de tenir compte de ses contraintes. Ainsi, pour vous préparer à ces dernières, voici les diverses questions auxquelles vous devrez songer avant de procéder à l’installation du chauffage au bois.

Avez-vous déjà un conduit de fumée ? Si non, pouvez-vous en créer facilement ?

Il s’agit sans doute de la première condition à prendre en considération lors de l’installation d’un chauffage au bois. En effet, le conduit de fumée doit a priori être installé dans votre résidence. Cela pour la seule et unique raison que celui-ci permet l’évacuation de fumée dégagée par la combustion. À vrai dire, ce type de conduit garantira le tirage de la mise en place de votre chauffage complémentaire. Cela dit, l’installation de ce mécanisme d’évacuation de fumée comprend principalement un conduit de fumée, un conduit de raccordement, ainsi qu’une sortie sur la toiture. Ainsi, pour bénéficier d’une bonne chaleur durant les jours froids de l’hiver, commencez d’ores et déjà à aménager l’architecture intérieure et extérieure de votre habitation, de manière à ce que celle-ci soit équipée d’un conduit de fumée.

Entre l’abri et le silo, comment stocker votre combustible ?

Un abri pour le combustible du chauffage au bois sera parfait dans un coin plus étendu à l’extérieur de votre maison. Pour ce type d’emplacement, la meilleure option consiste à stocker vos bois de chauffage dans une zone ensoleillée et venteuse, de préférence sur une palette. D’ailleurs, dans l’espoir de perfectionner le séchage et notamment la combustion des bois de chauffage, vous pouvez essayer de les fendre avant leur utilisation. En outre, le silo vous offre le privilège de stocker d’autres types de combustion comme les plaquettes forestières, c’est-à-dire les morceaux de bois déchiquetés, les bûches de bois, les granulés ou pellets, etc. Pour cette seconde option, il vous importe simplement de bien choisir le volume de stockage de votre silo.

Votre maison est-elle équipée d’un espace de stockage réservé au bois de chauffage ?

Il s’agit ici d’une question qu’on oublie souvent d’y penser lorsqu’on décide d’installer un chauffage au bois. Il faudra bien un endroit pour stocker les bois sources de combustible. Ce qui peut parfois poser un problème du fait que la zone en question demande des contraintes, notamment en matière de ventilation. À vrai dire, celle-ci (zone de stockage) doit a priori être ventilée, à l’abri de l’humidité et sans pour autant s’éloigner du chauffage central. Eh oui ! Si l’idée de stocker le combustible prêt à l’emploi dans un cadre discret ou une pièce éloignée de la source vous emballe et vous convient, celle-ci peut devenir une contrainte, rien que par le simple fait de vous voir traverser toute la maison avec les bois déchiquetés ou les bûches pour alimenter votre chauffage.

Rédigé par :  Habitat EnR