Qu’est-ce-que l’Eco Prêt à taux Zéro ?

Initier des travaux de rénovations nécessitent un investissement important de la part du propriétaire, il est possible de bénéficier d’un prêt pour les travaux destinés à améliorer la performances énergétiques générale de la résidence principale. L’Eco prêt à taux Zéro ou l’éco-PTZ est un prêt spécifique qui offre la possibilité au propriétaire de financer les rénovations sans prévoir de budget de travaux important.

Les bénéficiaires de l’éco-PTZ

L’Eco Prêt à Taux Zéro est un montant alloué uniquement destiné au financement de travaux permettant la rénovation énergétique d’un logement considéré comme résidence principale, il est accordé aux propriétaires, copropriétaires bailleurs ou occupants en tant qu’Eco-PTZ individuel. Concernant les copropriétaires, cela correspond à l’Eco-PTZ collectif ou de copropriétés, ces derniers peuvent en bénéficier pour financer le quote-part des travaux sur les biens communs. Le syndic sur la copropriété peut également demander un prêt éco-PTZ au compte du syndicat de copropriétaires. Pour cela un minimum de 75% des quotes-parts sont à inclure dans le lot de copropriété assigné à l’usage d’habitation servant comme résidence principale. Il faut remarquer que les copropriétaires d’habitations utilisés comme résidence principale peuvent aussi participer à l’éco-PTZ de copropriétés et chacun peut soumettre une demande d’Eco-PTZ pour financer des travaux supplémentaires non-inclus dans ceux de la copropriété.

Les logements et travaux concernés

Le prêt est accordé pour financer les travaux de rénovation en termes énergétiques au niveau des bâtiments construits avant le 1er Janvier 1990. Les travaux doivent notamment concerner les parties privatives ou au niveau d’équipements communs de la résidence. L’éco-PTZ peut financer par exemple des travaux d’isolation thermique sur la toiture, les mûrs, fenêtres et portes ou des travaux d’installations d’appareils de chauffage à base d’énergies renouvelables. Le prêt peut aussi être accordé pour des travaux de réhabilitations dans le but d’améliorer le rendement énergétique d’un bâtiment mais surtout d’atteindre une consommation annuelle fixée.

Les procédures et le montant

Une entreprise possédant le signe de qualité Reconnu Garant de l’Environnement ou RGE peut réaliser les travaux, mais n’est pas requise si la nature des travaux concerne la réhabilitation des systèmes d’assainissement non collectif gérés par de l’équipement ne consommant pas d’énergies. Le propriétaire peut rechercher une entreprise en ligne et effectuer le dépôt de dossier en indiquant le motif des travaux (isolation, amélioration ou réhabilitation). Les syndicats doivent fournir des pièces supplémentaires (nombre de logements, nombre de copropriétaires, etc.) et le montant du prêt dépend uniquement la nature des travaux.

Rédigé par :  Habitat EnR

EnR : les aides des collectivités destinées aux particuliers privilégient le solaire thermique
Comment obtenir et que faire avec les chèques énergie ?