Quelles démarches pour une installation photovoltaïque en autoconsommation ?

L’exploitation des ressources naturelles prend de l’ampleur depuis ces dernières années. Ce réflexe écologique et responsable constitue un geste d’engagement dans la protection de l’environnement. Mais de façon plus concrète, il permet de réaliser des économies à long terme par rapport à la facture sur l’énergie. Toutefois, les démarches pour une installation photovoltaïque nécessitent une exécution minutieuse et chronologiquement organisée. Si vous avez décidé d’adopter cette nouvelle manière de vivre actuellement en vogue, voici les différentes étapes pour faire placer chez vous des panneaux solaires en autoconsommation.

Procédures administratives

Cette étape intervient avant même l’achat du matériel à installer. Il s’agit d’effectuer la demande de travaux préalable à adresser à la mairie de votre commune. Selon le type d’habitation, la localité et l’emplacement prévu, les démarches pour une installation photovoltaïque varient. Une installation au sol ne nécessite pas de demande d’urbanisme par exemple, si l’ensemble ne dépasse pas 3kWc. Par contre, elle doit figurer dans le permis de construire pour le cas d’un logement neuf. Généralement, le formulaire peut être téléchargé en ligne, il s’agit de l’imprimé CERFA 13703. Divers documents bien détaillés doivent être joints à ce formulaire pour constituer votre dossier. La mairie dispose théoriquement d’un à trois mois pour examiner votre dossier après que vous l’ayez déposé en mains propres ou envoyé en recommandé avec accusé de réception. Au-delà de ce délai, pas de nouvelles bonne nouvelle, votre dossier est accepté d’office.

Étapes techniques

Après avoir rempli les conditions administratives vient le temps d’exécuter les travaux en soi. Les démarches pour une installation photovoltaïques concernent à ce niveau la mise en place physique des panneaux solaires suivant le plan établi et pour lequel vous avez obtenu l’autorisation. En même temps, vous devez adresser une demande de raccordement au réseau public, qui vous répondra sous 10 jours pour vous notifier de son intérêt, et d’un mois pour vous envoyer sa proposition de raccordement, ainsi que le contrat y afférent. Vous disposerez alors à votre tour de deux mois après l’accord pour procéder au raccordement.

Feu vert pour l’exploitation

Une fois les opérations techniques effectuées, il vous reste à obtenir le certificat de conformité du Consuel dans vos démarches pour une installation photovoltaïque. Cet organisme agréé devra certifier si vos installations répondent aux normes. Lorsque le certificat est acquis, vous pouvez commencer à exploiter vos ressources, consommer votre énergie selon vos besoins et revendre le surplus au service public.

Rédigé par :  Habitat EnR

Développement de l’autoconsommation photovoltaïque en France
L’autoconsommation énergétique : définition