Astuces pour réaliser une chape

La chape est une couche de ciment qui est étalée sur le sol avant la pose du parquet, pour obtenir un nivellement parfait.

À l’intérieur, on y “noie” également les tuyaux des systèmes : ceux qui contiennent les fils du système électrique, de l’eau et du chauffage, y compris les serpentins de chauffage par rayonnement qui nécessitent une chape spéciale.

Comment réaliser une chape fonctionnelle ?

Afin de créer une chape de manière artisanale, elle doit être parfaitement coplanaire et mettre toutes les pièces de la maison au même niveau, en permettant aux portes de s’ouvrir facilement.

Il y a au contraire dans certaines maisons des défauts fréquents qui mettent en évidence la mauvaise exécution d’une chape. Parmi celles-ci, la lumière qui filtre sous les portes ou les armoires ne “fait pas de bulles” par rapport aux murs qui les entourent.

Les caractéristiques de la chape

L’épaisseur de la chape varie selon le type de bâtiment, mais se situe généralement entre 4 et 8 centimètres. Pour les épaisseurs plus importantes, il est conseillé de mélanger avec le mélange du matériau d’éclaircissement, comme l’argile expansée, afin d’éviter un poids excessif et des temps de séchage trop longs.

Enfin, pour qu’il n’y ait pas d’erreurs dans l’exécution, le niveau de finition de la chape compte également. Par conséquent, après avoir complété les pentes appropriées selon les besoins, il doit être lissé pour obtenir une surface uniforme et sans défaut.

La composition de la chape traditionnelle

La formation de la chape doit être conforme à la norme Uni En 13813, qui dicte les caractéristiques des matériaux qui la composent.

La chape de type traditionnel est en fait composée de 3 matériaux :

  • le ciment
  • le sable
  • l’acqua.

Le dosage entre les trois matériaux peut être différent en fonction des différentes utilisations. Par exemple, des dosages différents sont utilisés pour une chape intérieure et une chape extérieure.

Selon le type de performance à obtenir, certains additifs spécifiques sont ajoutés, de sorte que vous pouvez avoir, par exemple, des chapes thermiques, acoustiques ou particulièrement résistantes.

La chape et la pose de différents types de revêtements de sol

Même si elle sera utilisée pour la pose de différents matériaux, par exemple un sol en céramique et un parquet, la chape doit être réalisée de manière à ce qu’il n’y ait pas de différence de hauteur minimale entre eux.

En fait, les différents types de matériaux qui peuvent être utilisés pour le revêtement de sol ont des épaisseurs différentes :

Les résines et le linoléum peuvent avoir une épaisseur de 5 à 7 mm.

  • Sols en céramique 1 cm
  • parquet 1 – 2 cm
  • Le marbre peut atteindre jusqu’à 2 – 3 cm.

Temps de séchage

Selon le type de sol à poser, le temps de séchage prévu varie également. Pour les sols en céramique ou en pierre en général, un temps de séchage d’au moins 10 jours est nécessaire.

Pour les sols en bois, en stratifié ou en linoléum, la chape est considérée comme parfaitement sèche lorsque l’humidité est inférieure à 2 %.

Chapes pré-mélangées

Presque tous les produits sur le marché aujourd’hui sont du type pré-mélangé, pratiquement prêts à être installés avec juste l’ajout d’eau.

Ces chapes pré-mélangées sont divisées en deux catégories :

  • les rapides, qui atteignent leur pleine maturité en 7 jours
  • les semences rapides, qui prennent environ 20 jours.

En plus d’un temps de pose plus rapide, ces chapes pré-mélangées nécessitent également moins de personnel pour la pose. D’autre part, ils coûtent plus cher que le sable et le ciment et les additifs achetés séparément, mais on peut dire que ces coûts plus élevés sont compensés par la réduction de la main-d’œuvre.

Comment poser correctement la chape ?

Tout d’abord, les ouvriers tracent une ligne à une hauteur d’environ un mètre, parfaitement horizontale, qui servira de point de référence pour créer une chape parfaitement plane. À partir de cette ligne, ils marqueront autour des pièces, des points fixes verticalement, en tenant compte de l’épaisseur moyenne de la chape d’environ 4-6 cm, jusqu’à ce qu’ils identifient le point où elle doit avoir l’épaisseur la plus faible. Le mélange est ensuite versé sur le sol et la pâte est étalée en bandes, en faisant glisser la planche à niveler pour l’égaliser.

Le résultat final doit offrir une surface :

  • propre, sans poussière ni graisse
  • compact, il doit donc être bien battu pour éviter la formation de bulles à l’intérieur
  • lisse, donc sans fissures ou fentes dues à un mélange inadéquat de sable et de ciment.
Conseils pour construire un échafaudage sûr
Comment réparer un parquet rayé