Commerces : 5 conseils pour faire des économies sur vos factures d’électricité

factures d'électricité

Depuis quelques années, les factures d’électricité ne font qu’augmenter et écraser le pouvoir d’achat des ménages français. Toutefois, il est possible de réduire de manière significative sa consommation énergétique et faire des économies. Pour cela, il faut adopter quelques astuces simples comme changer de fournisseur, se procurer des équipements adaptés pour mieux contrôler ses besoins énergétiques, etc.

1. Passer par un courtier en électricité pour baisser ses factures

Les offres régularisées des fournisseurs d’électricité historiques ne sont plus les seules disponibles sur le marché. Aujourd’hui, les acteurs sont beaucoup plus nombreux. Les particuliers et les professionnels peuvent dorénavant comparer les offres du marché pour choisir la plus adaptée à leurs besoins. Aussi, grâce à la concurrence observée sur le marché, les consommateurs jouissent désormais de conditions plus alléchantes. Toutefois, il n’est pas toujours facile de trouver une offre intéressante. Dans ce cas, il est conseillé de vous faire accompagner par un courtier en électricité d’entreprise pour obtenir des conseils avisés et prendre de bonnes décisions.

Étant un expert du domaine, son expertise et son expérience vous seront d’une grande utilité. Il examinera vos précédentes factures d’électricité et vos habitudes de consommation. Ensuite, il vous proposera des solutions pour optimiser vos besoins énergétiques. Il vous aidera aussi à trouver les meilleures offres du marché pour alléger vos factures d’électricité. Dans la mesure où vous souhaiterez changer de fournisseur, il se chargera des démarches administratives concernant la souscription et la résiliation.

2. Utiliser modérément ses appareils électroménagers

La majorité des appareils électroménagers conçus de nos jours disposent du mode éco. Une fois activé, il apporte à la machine le strict minimum d’énergie dont elle a besoin pour fonctionner correctement et effectuer les différentes tâches ménagères. Grâce à ce mode, vous pourrez limiter au maximum le gaspillage d’énergie. Certains compteurs électriques sont configurés en Heures Pleines-Heures Creuses. Dans ce cas, il est conseillé d’utiliser les appareils énergivores uniquement durant les plages d’heures creuses. Ce faisant, le prix du kWh va baisser et la différence se remarquera sur la facture.

En outre, les appareils électroménagers anciens consomment plus d’énergie que les équipements modernes. Si vous en avez, vous devez envisager de les remplacer pour faire des économies sur votre consommation énergétique. Lors de l’achat, privilégiez des appareils ayant une excellente note sur l’étiquette énergie.

3. Choisir des appareils électriques qui consomment moins

De nos jours, les concepteurs sont obligés d’indiquer le classement énergétique des appareils électriques qu’ils conçoivent. Les meilleurs équipements sont ceux qui ont les bonnes notes. Un appareil noté A utilise entre 1/3 et 2/3 d’énergie en moins qu’un appareil classé D. Les économies sont plutôt conséquentes et la différence de coût est rapidement compensée par la réduction de la facture d’électricité. En outre, optez pour des appareils multifonctions, car ils consomment moins d’énergie que l’ensemble des équipements qu’ils remplacent.

4. Prêter attention à l’électricité et au chauffage pour réduire sa facture

Que ce soit dans les commerces ou les ménages, il est également possible de réduire ses factures en contrôlant l’usage de l’électricité et du chauffage.

Faire un bon usage de l’éclairage

L’une des astuces pour faire baisser sa facture d’électricité est d’optimiser ou de changer l’éclairage de son logement. Il faut dans ce cas opter pour les lampes à LED ou les lampes fluocompactes. Vous pouvez vous référer à l’étiquette énergie pour choisir une lampe avec une bonne performance énergétique. Toutefois, il faudra faire attention au suréclairage. Pour cela, il faut choisir des abat-jours clairs, un peu plus lumineux. Vous pouvez aussi envisager l’installation de fenêtres à double vitrage pour pouvoir profiter de la lumière naturelle en journée.

Faire un meilleur usage du chauffage

Le chauffage représente le premier pôle de consommation d’électricité pour les ménages français. Il faut donc installer une régulation ainsi qu’une programmation du chauffage. Ceci évitera le chauffage inutile du logement en l’absence des résidants. Aussi, il faut remplacer les vieux radiateurs par des modèles beaucoup plus performants. Si nécessaire, vous pouvez remplacer le système actuel par une pompe à chaleur ou une chaudière à bois. Ce faisant, vous bénéficierez d’un chauffage efficace et économique. Lors des travaux de rénovation énergétique, il est aussi possible de réduire la facture d’énergie en bénéficiant de l’aide MaPrimeRénov’. Cette dernière est accessible à tous les propriétaires qui désirent améliorer le confort de leur habitat.

5. Changer son fournisseur d’électricité

Depuis quelques années, le marché de l’électricité s’est ouvert à la concurrence. Il devient à cet effet possible de passer d’un fournisseur historique EDF à d’autres fournisseurs alternatifs. Ceux-ci ont l’avantage de proposer des tarifs plus alléchants pour la qualité de service. Pour changer votre fournisseur, vous devez réaliser une comparaison tarifaire en fonction de quelques critères majeurs :

Le coût de vente de l’électricité

Il faut comparer le coût de l’abonnement (qui est fixe et dépend de la puissance du compteur) au prix du kWh. Ce dernier peut être fixé selon les tarifs règlementés ou défini librement.

Les particularités de l’évolution des prix

Il existe 3 types d’offres à savoir : le tarif indexé, le coût règlementé en vigueur (ou Tarif bleu) et les offres à prix fixe. Le tarif indexé talonne l’évolution du prix règlementé avec une diminution sur le coût du kwh. Il est donc possible qu’il monte ou qu’il baisse. Il sera toutefois moins cher que le tarif bleu d’EDF. Le tarif bleu est établi par les pouvoirs publics. Son application est uniquement effectuée par EDF. Son évolution se fait généralement une à deux fois par an (spécialement le 1er août). Dans le cas des offres à tarif fixe, le coût de l’électricité restera inchangé durant toute la période du contrat. Il peut tout de même évoluer avec un préavis d’un mois.

Tout savoir sur la prime énergie pour les poêles à granulés
Offres d’électricité : comment s’y retrouver ?