Publié le : 01 avril 20214 mins de lecture

Que sont les sols résilients ?

Les sols résilients sont ceux constitués de matériaux qui offrent une certaine souplesse par rapport aux matériaux dits durs. En pratique, si une pression est exercée sur ces sols, le matériau subit une déformation élastique, puis reprend sa configuration initiale, une fois que la contrainte extérieure cesse. C’est la propriété physique appelée résilience.

Les différents types de sols résilients qui entrent dans cette catégorie sont ceux qui sont fabriqués en linoléum, en tapis, en PVC ou en caoutchouc. Ces solutions sont fréquemment adoptées dans les bâtiments publics, mais il n’est pas exclu qu’elles le soient dans les environnements domestiques, notamment grâce à la conception des dernières propositions disponibles sur le marché.

Bien que toutes les entreprises se soient désormais engagées à proposer une meilleure offre d’un point de vue esthétique et qualitatif, les sols résilients restent le type de revêtement de sol le plus économique. La conception, l’exécution et l’entretien des sols intérieurs réalisés avec des matériaux résilients sont régis par la norme UNI 11515.

Avantages des sols résilients :

Résistance, durabilité, simplicité d’installation, rentabilité. Les sols résilients présentent plusieurs avantages, outre la grande résistance à l’usure et la remarquable durabilité déjà mentionnées. Un grand avantage, cependant, est le fait qu’ils nécessitent une installation simple et un entretien réduit. Pour l’environnement domestique, nous voudrions vous rappeler que différents types de sols ont une méthode d’installation à faire soi-même, ils sont en fait auto-adhésifs ou autocollants.

Les sols résilients sont également hygiéniques et faciles à nettoyer et à entretenir, c’est pourquoi ils sont souvent choisis dans les hôpitaux et les écoles. Nous pouvons diviser les sols résilients en quatre types principaux : stratifiés plastiques, vinyle (PVC), linoléum et caoutchouc.

Les stratifiés plastiques sont fréquemment utilisés dans les environnements publics car ils sont rapides et faciles à poser et beaucoup d’entre eux sont résistants aux chutes, le vinyle (PVC) convient aux environnements moyens à lourds. Ce matériau est également facile à poser et connaît un certain succès sur le marché car il est disponible dans de nombreuses finitions, couleurs et dessins.

En fait, il existe de nombreux types de revêtements de sol en PVC : conducteurs ou antistatiques, homogènes ou hétérogènes avec une finition naturelle à cirer sur place ou déjà traités avec une finition polyuréthane appropriée.

Le linoléum : Est le seul d’origine naturelle parmi les matériaux résilients. Il est obtenu par le calandrage d’huile de lin, de liège et de résines sur support de jute. Il convient aux environnements à trafic moyen, nécessite un traitement de cire de surface lors de l’installation et est disponible en plusieurs couleurs.

Le caoutchouc : Pour ses caractéristiques de robustesse et de facilité de nettoyage est adapté pour les revêtements de sol dans les environnements à forte circulation, par exemple, est utilisé pour le revêtement des métros.

Il existe certains types de sols résilients caractérisés par des qualités spéciales qui les rendent adaptés à des utilisations spécifiques, comme les sols acoustiques, antidérapants, électrostatiques, adaptés pour le revêtement des pièces humides, etc.

À parcourir aussi : Comment réparer un parquet rayé